{ Création d’identité visuelle } Pom’ de Reinette

logo

Il y a quelques mois, je vous présentais le projet d’Elodie : réunir dans un coffret cadeau des produits uniquement fabriqués en France destinés exclusivement à nos petits bouts. Un concept sans engagement, privilégiant des produits bio, éthiques, naturels et sains. Un chouette programme qui devrait voir le jour très prochainement (mi janvier).

Avant de pouvoir découvrir le site et tout ce qu’Élodie a mijoté pour vous, je vous présente les premiers visuels du projet, histoire de vous tenir en haleine avant le jour J. Voici donc l’identité graphique de Pom’ de Reinette. Je vous laisse apprécier.

Carte_Visite

Depliant A5Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à rejoindre l’aventure en likant la page Facebook de Pom’ de Reinette.

A très vite, pour découvrir le site internet Pom’ de Reinette et passez vos premières commandes.

 

Reprise d’études : enfin !

FormationPlus d’un mois que je n’ai rien posté par ici ! Un mois que je vous délaisse ! Mais j’ai une bonne raison à cela. Mon emploi du temps a quelque peu été bouleversé depuis le 14 septembre. Et oui, j’ai enfin intégré la licence Pro que je convoitais tant et ceux malgré les nombreuses péripéties qui se sont accumulées.

Si vous vous souvenez dans mon dernier article (que vous pouvez relire ici), je ne désarmais pas et ceux malgré les mauvaises nouvelles qui auraient pu avoir ma peau. Je n’avais pas réalisé qu’en tant qu’étudiante, je n’avais pas le droit au statut de demande d’emploi et donc aux allocations chômage (le cumul est illégal et c’est tout à fait normal puisque pendant que vous êtes sur les bancs de la fac vous n’êtes pas là à étudier).

Mon employeur de l’époque était d’accord pour une rupture conventionnée, mais restait à trouver une solution pour avoir le droit de percevoir le chômage tout en reprenant mes études.

Après quelques recherches et coup de fil plus tard, je trouve une solution : convaincre Pôle Emploi que ma formation est indispensable à un retour à l’emploi et donc passer du statut de demandeuse d’emploi à celui de stagiaire de la formation continue. Encore un tas de paperasse à remplir, quelques heures chez Pôle Emploi et voici ma formation validée. Je peux donc « légalement » intégrer la licence pro.

Mais… si je suis stagiaire de la formation continue, l’année universitaire devient payante. On ne vous demandera « que » 5000 €. Nouvel objectif : trouver un financement. Je me rapproche de l’université qui m’indique que la région peut financer ma formation sous certaines conditions. La décision se fait sur dossier. Encore de paperasse ! Génial ! Oui mais si la région ne finançait pas mon projet ? « Suivant la réponse de la région, vous n’aurez à payer « que » 150 € à l’université. Nous ne vous demanderons pas les 5000 €« . Allez comprendre ?

Bref… tout cela pour vous dire que la paperasse pour moi c’est terminé. Que j’ai reçu un accord de la région pour le financement de la formation, que Pôle Emploi me suit également et que je me régale depuis 1 mois sur les bancs de la fac.

Dans un prochaine article, je vous ferais part de mon expérience de jeune maman, auto-entrepreneuse et étudiante à plein temps. Une expérience riche en enseignement.

A bientôt pour un nouvel épisode…

{Happy Birthday} Une année blogosphérique !

Pixel & GribouillePixel & Gribouille souffle sa première bougie ce mois-ci ! Il y a un an je vous promettais de vous faire découvrir « tout ce qui m’émeut, tout ce qui me touche, me surprends… en d’autres termes tout ce qui me passionne. » Je pense que le pari est tenu.

Si je devais résumer cette année, je dirais qu’elle a été riche en découverte, en partage. Ce blog m’a permis de faire de très belles rencontres, virtuelles pour certaines, réelles pour d’autres avec de beaux projets à la clé.

Si je devais prendre une résolution pour cette seconde année blogosphèrique, j’essayerais d’être plus assidue dans la rédaction de mes articles. Mais ça ce n’est pas gagné. J’aime écrire quand j’en ressens l’envie. Je ne souhaite pas que cela devienne une contrainte. C’est un espace de liberté, un espace ou je peux m’exprimer comme bon me semble. Il n’y aura donc pas de rendez-vous hebdomadaire, d’autant que cette année s’annonce chargée entre la reprise d’étude et les nombreux beaux projets  sur lesquels je travaille actuellement. J’ai hâte de vous les faire découvrir, mais pour cela il faudra être patients.

En espérant que ce programme vous aura mis en appétit, je retourne à mes activités en espérant vous retrouver très vite sur Pixel et Gribouille.

{Coup de cœur} « Promenons-nous dans les bois »

Promenons-nous dans les boisAprès quelques emplettes chez Cultura, je reviens une nouvelle fois les bras chargés. Quelques stylos par ci, quelques cahiers par là…, vous l’aurez compris, je prépare ma rentrée.

Mais comme toujours, mon amour des livres pour enfants est plus fort que tout. Je ne peux m’empêcher de faire un détour par le rayon en question. Je m’oriente alors vers les nouveautés, quand je suis immédiatement happée par un livre : « Promenons-nous dans les bois » écrit par Bénédicte Rivière et illustré par Mélanie Allag (collection Elan Vert).

Un livre fascinant tant par ses illustrations que par son texte. Un savant mélange de beauté et de légèreté, d’humour et de frisson. C’est une suite que Charles Perrault ou les frères Grimm auraient pu envisagé si toutefois le conte du Petit Chaperon rouge avait été moins austère. « Promenons-nous dans les bois », dépoussière ce conte en donnant une note de désinvolture au personnage principal et surtout beaucoup d’humour à l’histoire.

Promenons-nous dans les bois Promenons-nous dans les bois Promenons-nous dans les bois

Un livre qui m’émeut par sa beauté. Des illustrations qui vous plongent dans un univers fascinant aux couleurs acidulées. La couverture magnifique qui résume parfaitement l’univers dans lequel vous serez plongés à la lecture. Bref, un véritable coup de cœur pour « Promenons-nous dans les bois« .

Qu’entend-on dans la forêt ?
— Promenons-nous dans les bois,
pendant que le loup n’y est pas…

C’est le Petit Chaperon rouge qui se promène toute seule (encore une fois !) en chantonnant. Elle rencontre un lapin affamé, un castor aux grandes dents, un renard vorace, un loup, un crocodile… tous veulent faire du Chaperon leur déjeuner ! La fillette finira-t-elle dans une assiette ?

Promenons-nous dans les bois

Ce soir j’en ferais donc la lecture à ma fille de 18 mois. J’ai hâte de lui faire découvrir ce livre. Peut-être un peu jeune pour comprendre toute l’histoire, je ne doute pas qu’elle sera tout aussi fascinée que moi à la découverte de ces belles images. Charge à moi de donner la bonne intonation de voix pour la garder captivée tout au long de ces quelques 24 pages.

Un vrai coup de cœur que je souhaitais partager avec vous, bien que ce ne soit pas mon habitude. Je ne peux que vous conseiller vivement d’aller en librairie découvrir à votre tour ce joli livre de Bénédicte Rivière et Mélanie Allag.

{ Nouveau projet } Besoin de votre avis

Work in progressDernièrement, j’ai eu le plaisir d’apprendre que je travaillerais ces prochains jours sur un projet qui me tient particulièrement à cœur : le projet d’une jeune bretonne qui se lance dans l’aventure de entrepreneuriat.

Son projet ?

La promesse de plein de surprises dans un coffret cadeau pour votre petit bout d’chou que vous recevrez chez vous après inscription sur le site internet. Un coffret personnalisé en fonction du sexe et de l’âge de l’enfant de 0 à 3 ans, comprenant des produits de soins tout nouveaux en full size, des découvertes culinaires, des indispensables de puériculture, des livres et jeux, bref tout un tas de d’articles adaptés à l’évolution et au développement des tout petits.

Des produits uniquement fabriqués en France, un concept sans engagement, privilégiant des produits bio, éthiques, naturels et sains.

Bref, un projet comme je les aime, avec beaucoup de douceur et de partage.

En pleine phase créative, les d’idées se bousculent. Le choix des couleurs, des formes, des orientations graphiques… Rien de très concret mais dès que les idées seront arrêtées et surtout validées par Élodie, je ne manquerais pas de vous tenir informés. En attendant, un petit aperçu des toutes premières idées à froid.

Besoin de votre avis

En attendant et parce qu’elle a besoin de notre aide, Élodie a mis en ligne un questionnaire pour se conforter dans sa démarche et dans son choix tarifaire entre autre. Ce questionnaire ne vous demandera qu’une ou deux minutes. Merci pour elle par avance et je vous tiens très prochainement au courant des suites de l’aventure.

PS : N’hésitez pas à diffuser ce questionnaire auprès de votre entourage.

{Test} Les cartes de visite Moo

Carte de visiteEn tant que graphiste freelance, j’ai récemment eu besoin de mettre à jour mes cartes de visites afin qu’elles soient en accord avec l’identité graphique de ma petite entreprise.

Dernièrement, je jetais fréquemment un œil sur les services proposés par Moo. Curieuse, j’ai eu envie de tester leur cartes de visite pour pouvoir les proposer par la suite à mes clients si toutefois le budget le leur permettaient.

Le site, simple et agréable, facilite l’accès aux différents services et produits proposés. L’aspect marketing « luxe » ne va pas s’en rappeler une autre marque connue également pour son marketing bien pensé, l’entreprise Apple.

Le choix du modèle de la carte de visite

Sur le site, vous avez le choix entre plusieurs modèles de cartes « classique », « mini-cards » ou « luxe ». Je fais le choix de commander des cartes « luxe ». Imprimées sur un papier de 130 gr/m2 (Mohawk Superfine) de qualité supérieure, les cartes « Luxe » offrent une couche de couleur intermédiaire, à choisir parmi huit tons différents pour correspondre aux couleurs de votre marque.

Carte de visite

Une fois que vous avez fait votre choix sur la carte, vous avez aussi le choix d’utiliser un visuel déjà prédéfini, si vous n’avez pas l’âme d’un graphiste en insérant votre logo et vos coordonnées (et le choix est assez important). Autre solution, vous pouvez aussi utiliser votre propre maquette. Pour ma part, ce sera bien évidemment le second choix.

La commande

Arrive le moment le plus désagréable de cette commande : la note salé. Hélas le luxe a un coût. Bien que les cartes soient d’une très bonne qualité (nous verrons cela par la suite), le coût reste relativement élevé (un coût très certainement lié au packaging).

Le packaging

A l’image de leur marketing bien léché, leur packaging est en toute logique tout autant soigné et travaillé. L’emballage se veut luxueux et compact, une petite boite de 50 cartes de visites, un ruban et un tampon à l’ancienne façon cire fondue et un papier de soie en protection.

Carte de visite

Les cartes de visite

La première impression est qu’elles sont de très bonne qualité. La finition du papier est brute, pas de pelliculage ou vernis, le grain moyen et la texture du papier sont bien visibles et donnent du « relief » à la carte. Une première impression très positive. Un seul bémol : l’épaisseur des cartes. Les cartes « Luxe » se différencient des « Classique » par leur épaisseur quadruple (4 couches de papier compressées) ce qui donne des cartes épaisses de quasiment 1 millimètre et un poids inhabituel pour des cartes. Peut-être trop épaisse pour l’idée que je me fais d’une carte de visite. Si j’en ai l’occasion, je testerais très certainement les  cartes de visite « classiques » par la suite.

Carte de visite

Conclusion

Dans l’ensemble, je suis assez satisfaite de ces cartes, mais je trouve que leur prix n’est pas vraiment justifié, malgré un packaging alléchant. Cela ne m’aurais pas dérangé de recevoir mes cartes dans un simple emballage si cela avait une incidence sur le coût. De plus, le temps de fabrication et de livraison sont assez longs (compter au minimum 10 jours).

Alors si 50 cartes vous semblent suffisantes alors n’hésitez pas à essayer les services de Moo. Les cartes Luxe restent de très belles cartes, qui font la différence. Si, en revanche, votre besoin est plus proche de 200 cartes et d’un choix différents en terme de finition (gaufrage, bords  arrondis, vernis sélectif, …) faites appel à un imprimeur local. Vous aurez un résultat similaire pour un coût moindre voir proche de celui de Moo mais surtout adapté à vos besoins.

Un petit plus très appréciable pour les graphistes, photographes ou autres métiers liés aux visuels, vous pouvez utiliser différentes images pour chacun des verso. Un petit plus très sympa pour vous démarquer.

En bonus, 10% de réduction sur votre 1ère commande !

A la suite de votre 1ère commande, Moo vous envoie un lien de parrainage. Donc si vous voulez bénéficier de 10% sur votre commande, c’est par ici : 10% de réduction sur votre 1ère commande et de de mon côté je gagnerai des points de fidélité.

NB: Je ne suis en aucun cas partenaire commercial de Moo. Le but de cet article est uniquement de partager mes impressions (si j’ose dire) sur leur produit.

{Dessin} Portrait de famille

Portrait_MikaDans la série des portraits de famille, je demande le père. Vous l’aurez compris après le dessin de ma fille, j’ai décidé de m’attaquer au portrait de mon homme. Pas simple, surtout qu’initialement la photo sur laquelle je me suis appuyée est sur fond noir. Donc autant vous dire que je ne suis pas totalement satisfaite et qu’il y a des petits choses qui me déplaisent dans ce dessin. Mais les personnes qui connaissent mon homme, le reconnaissent sur ce portrait donc on peut dire que le pari est tenu.

IMG_3877-web

Pas satisfaite certes, mais je force à partager avec vous mes réalisations pour éventuellement avoir vos avis et surtout voir une évolution dans mes dessins. Si l’on revient quelques mois en arrière, mes débuts n’étaient pas glorieux. Pour savoir dessiner, pas de mystère, il faut dessiner, dessiner et encore dessiner. Et surtout savoir prendre du recul et se dire que ce n’est pas si mal et que l’on fera mieux la prochaine fois.

A qui le tour maintenant ?

 

Cartes de visite : quel choix faire ?

Carte_Visite-1A la création de mon entreprise, il y a 5 ans maintenant, je réalisais ma toute première carte de visite. Aujourd’hui, avec le recul je me rends compte que mes premières cartes ne me ressemblent plus, ne sont plus adaptées à l’image que je souhaite donner à mes clients de mon entreprise. J’ai donc fait le choix de les refaire.

Carte_Visite-2

J’ai soigneusement travaillé sur plusieurs maquettes et après quelques heures de réflexion, de corrections et de modifications, je n’arrive toujours pas à faire un choix.

Aussi je vous fais part de mes réalisations et fais appel à vos avis puisqu’après tout, ces cartes pourraient vous être destinées.

Alors, quelle est votre préférence ? Et pourquoi ?

Suite des essais de colorisation sous Photoshop

Illustration_Personnage_CMJN Illustration_Personnage_Monochrome

Je ne parviens jamais à choisir parmi toutes les couleurs, les innombrables nuances que proposent Photoshop. Quelles difficultés de s’arrêter sur un choix et de s’y tenir.

Je multiplie mes essais pour affiner ma technique, assoir mon style. Alors, je vous prie de m’excuser si je vous pollue avec cela mais je suis assez fière de mes essais.

Ce dessin est une nouvelle fois inspirée d’une illustration trouvée sur Pinterest.

Essais de colorisation sous Photoshop

Illustration_ChateauIl y a quelques temps déjà, je m’essayais à la colorisation sous Photoshop.Vous découvriez alors mon premier essai.

De nombreux illustrateurs m’inspirent au quotidien sans jamais parvenir aux mêmes résultats. Des techniques que je ne maitrise absolument pas mais qui me pousse à me dépasser et essayer, essayer et essayer encore… J’aimerais un jour être capable de travailler des effets plus nuancés, jouer sur des effets d’aquarelles ou de craies… Bref, donner plus de corps à mes illustrations, plus de forces. En attendant d’y parvenir, je continue à travailler avec plaisir les couleurs sous Photoshop.

Que pensez-vous du résultat ?

NB : cette illustration est inspirée d’un dessin trouvé au détour de mes inombrables heures sur Pinterest. Je tiens à m’excuser de ne pouvoir mentionné la source, je ne retrouve plus l’image d’origine qui était en noir et blanc et nettement plus détaillée.