Comment lutter contre l'anxiété chez l'enfant ?

Comment lutter contre l'anxiété chez l'enfant ?

Rentrée des classes, changement de domicile ou d'école, éloignement d'une personne à laquelle ils sont habitués… Les circonstances dans lesquelles les petits développent des signes d'anxiété sont multiples. Plutôt que d'en minimiser les symptômes, il convient de les reconnaître et de les pallier rapidement, dans l'intérêt du jeune sujet.

Des signes à identifier avec prudence

Détecter les signes d'anxiété chez les plus jeunes requiert une certaine finesse. La plupart d'entre eux ne sont effectivement pas spécifiques à l'anxiété chez l'enfant. Prenons l'exemple des maux de ventre. S'ils sont courants chez les patients anxieux, bien d'autres causes peuvent les expliquer chez les enfants.

Les difficultés à s'endormir ou les cauchemars à répétition font partie des troubles du sommeil rencontrés dans les tableaux d'anxiété. Là encore, il faut faire la part entre différentes possibilités, quant à l'origine réelle de ces manifestations.

D'autres signes comme les troubles alimentaires, incluant le refus de téter chez les nourrissons, les états de surexcitation ou, au contraire, d'abattement sans raison évidente doivent aussi mettre la puce à l'oreille des parents.

La prévention par l'attention : la meilleure arme pour agir

Contre les formes d'anxiété chez les petits, la prévention reste encore le meilleur remède. Sans aller jusqu'à surprotéger l'enfant, il s'agit de lui procurer un environnement rassurant et favorable à son estime de soi.

En présence de situations nouvelles qui pourraient occasionner des appréhensions, communiquer avec l'enfant est crucial. Il se sent plus rassuré et moins perdu si les parents lui parlent, à l'avance, de la nouvelle maison où il emménagera dans quelques mois, par exemple.

Ce partage est d'autant plus recommandé à l'endroit des enfants qui doivent, pour la première fois, s'éloigner de son cercle familial. Le dialogue et l'empathie éloignent les appréhensions qui dégénèrent en anxiété chez l'enfant.

La médecine douce pour traiter les enfants anxieux

Si les troubles persistent, approcher un spécialiste ne serait pas superflu. Dans la majorité des cas, le praticien travaille avec l'enfant pour l'aider à mettre des mots sur ses ressentis. Diverses approches pour augmenter la confiance en soi et pour se relaxer seront mobilisées. Si la médication s'avère nécessaire, nombre des spécialistes dirigent les parents vers les ressources de la thérapie alternative.

La ligne Fleurs de Bach commercialisée par Pharmasimple entre tout à fait dans cette catégorie. Le Rescue spray nuit 20 ml, disponible chez cette parapharmacie en ligne, atténuera favorablement les manifestations d'anxiété nocturnes, en apaisant au moment de l'endormissement. Cette composition d'extraits végétaux, adaptée aux enfants, instaure une atmosphère de confiance grâce à l'hélianthème. Elle chasse les idées qui troublent le sommeil par la vertu relaxante du marronnier blanc.

De son côté, Bioholistic, autre fabricant collaborant avec l'enseigne de parapharmacie en ligne, met à disposition son Bioholistic complexe n1 gem'detente bio gouttes 30 ml pour une prise en charge homéopathique de l'anxiété des petits. Ce composé constitue une réponse naturelle aux situations de stress en faisant appel aux vertus sédatives de deux plantes, le tilleul et le figuier, auxquelles on a adjoint des extraits de sapin.